La Palma

La "isla bonita", c'est le surnom de La Palma, l'île de la randonnée et de l'outdoor par excellence. Içi, tout est nature et authentique, pas de tourisme de masse, pas de bétonnage intensif de la côte, forcement  les plages minuscules de sable et de galets noirs, ne sont pas propices à la déferlante du "all inclusive".



La Isla Bonita c'est en premier lieu la randonnée avec en fer de lance le Parc National de la Caldeira de Taburiente, situé au centre de l'île. L'ancien cratère volcanique, forme içi, un spectaculaire cirque montagneux  de  9 km de diamètre, surplombé de falaises impréssionantes.
 
 
 
 
 
Plus au Sud, c'est la Route des Volcans, une randonné sur la crête centrale de l'île en direction du volcan Teneguia et de ses  incroyables vignobles plantés dans les laves et qui donnent un vin de Malvoisie d'une très grande finesse.
 
 
 

La randonné à  l'île de la Palma c'est aussi  les crêtes de la Caldera avec comme point culminant le Roque de los Muchachos  à 2426 m. Outre les magnifiques panoramas qu'il offre, le site est mondialement réputé pour l'observation astronomique. Sur ses pentes, Los Muchachos accueille un complexe de télescopes de premiere importance. Il n'est donc pas étonnant que la pollution lumineuse soit traqué par les autorités de La Palma, qui ont régulé  les sources d'éclairages exterieures depuis 1988.
 
 
 

Sur ces mêmes crêtes de la Caldeira, viennent se bloquer  les nuages, poussés par les vents alizés.
Sous ce couvert nuageux qui recouvre tout ou partie de la journée le versant Est de l'île, l'humidité est à son maximum, c'est içi que se développe donc  la Laurisylva, la forêt millénaire et exhubérante, unique dans toute l'Europe.
 
 
 
 
Dans cette partie de l'île, le sentier roi est celui qui vous conduit aux Nacientes, un audacieux chemin de l'eau qui vous amène de belvéderes en tunnels, dans un lieu d'une grande beauté où jaillissent du rocher plusieurs  sources, les  plus importantes de tout l'archipel des Canaries. Ce spectaculaire ouvrage d'eau est né de l'association de deux hommes, un financier et un ingenieur, Marcos y Cordero.
 
 
 
 
 

 
 
 
Au dela de ces désormais grands classiques de la randonée sur l'île de La Palma, il faut aussi emprunter les chemins de traverses, ceux qui vous conduisent sur le "Camino real del norte", ceux plus secrets, sur les hauteurs de la reserve de biosphére de los Tilos, qu'ils soient GR ou bien classé PR, ils donnent tous sans conteste, le titre de l'île de la randonnée, à la magnifique La Palma.
 
 
 

Tous ces chemins, tout ce dénivelé font aussi de La Palma un veritable paradis pour les amateurs de "course nature", le trail running ne pouvait trouver ici meilleur terrain d'expression. La Transvulcania, veritable traversée de l'île par les crêtes, un ultra de plus de 80 km,  s'est imposé, en integrant la skyrunner world series, comme course de référence mondiale et a donné lieu à de rudes batailles pour la conquête du podium.

La Palma est donc devenu, par la même, une destination de rêve pour tous les amateurs de trail running qui rêvent de fouler les mêmes chemins que les stars de la discipline.

Enfin pour être complet dans notre tour d'horizon des sports nature/aventure praticables à La Palma, il ne faut pas oublier d'évoquer  le MTB downhill. Cette discipline profite, elle aussi, de l'extraodinaire réseau de pistes et single trails qui couvrent l'île, complété par un profil de pentes là aussi de rêve pour les mordus de la discipline. L'activité se concentre plutôt sur l'Ouest de la "bonita" depuis les crêtes de la Caldeira et Los Muchachos pour terminer les folles descentes, sur la ville côtière de Tazacorte, pour une baigande dans l'océan atlantique, à moins qu'il ne reste du temps pour recharger les bikes sur la remorque et se faire un ultime ride avant le coucher de soleil.
 
 
 

 

Nature ou extrême, les sports de nature vous attendent à la Isla Bonita !!!